Publié le : 26 août 20193 mins de lecture

Le Golden Gate Bridge à San Francisco attire tous les regards et on ne peut s’empêcher d’éprouver de la fascination pour cette construction extraordinaire. Avec ses câbles de suspension légèrement incurvés, sa couleur orangée, il va certainement vous impressionner lors de votre voyage à San Francisco.

Le pont le plus célèbre du monde

Ceux qui l’ont vu, ont été fascinés et les autres rêvent de le voir. Le Golden Gate de San Francisco est le pont suspendu le plus célèbre de la planète. Depuis soixante-quinze ans, il défie les embruns salés de l’Océan Pacifique, les tremblements de terre et les embouteillages monstrueux d’une ville  tentaculaire. C’est aussi l’unique pont au monde qui a été peint en orangée, une couleur de peinture qui a pris le nom d’ « International Orange ». En fait, il s’agit d’une couche de peinture anticorrosive qui ne devait recouvrir la construction que temporairement mais avec le temps, on a trouvé qu’au final cette couleur lui convenait parfaitement et qu’elle rendait le pont vraiment unique. Le Golden Gate Bridge compte parmi les monuments les plus photographiés au pays de l’Oncle Sam et il est devenu une véritable légende.

Difficile d’y croire…

Quand en 1933, on a parlé d’un projet de pont reliant l’Océan Pacifique à la baie de San Francisco, les américains ne croyaient pas qu’une construction aussi gigantesque était possible et pouvait fonctionner. Un détroit de deux kilomètre de large qui en plus, avait une ressemblance troublante avec le port de l’antique Byzance, des centaines de pylônes qui devaient résister aux énormes vagues du Pacifique et un coût estimatif du projet qui faisait tourner les têtes : 50 millions, 100 millions et plus encore … Mais le Golden Gate de San Francisco est devenu réalité et il est devenu l’emblème d’une ville et de la grandeur d’une nation.

Un projet très ancien

Les premiers plans d’un pont qui relierait la baie de San Francisco à la péninsule du comté de Marin en enjambant l’Océan Pacifique virent le jour aux alentours de 1870. Mais le projet audacieux qui engendrera des années plus tard le Golden Gate de San Francisco était en avance sur son temps et il fallait encore attendre. Avec les techniques dont on disposait à l’époque, le projet n’était pas réalisable et c’est au moment de la première guerre mondiale que l’on ressortit les plans du tiroir grâce aux prouesses d’un ingénieur allemand, Joseph Stauss.