Chine : la gastronomie aux 1001 saveurs

La cuisine chinoise, tout comme la cuisine Française, sont réputées dans le Monde. La gastronomie chinoise est réputée pour sa multitude, que ce soit en goût, en recettes, en ingrédients ou en spécificité. Mais quels en sont les variantes ou facteurs de variances exactes ?

Un héritage non négligeable

La gastronomie chinoise est forgée par l’histoire et la géographie (de la Chine), ainsi que le fait que la civilisation chinoise ait existé depuis des millénaires.

Durant ces quelques milliers d’années, la cuisine chinoise a eu le temps d’être peaufinée et perfectionnée. L’association des différents gouts, inconnue du monde occidental ont eu le temps d’être bien jaugées et perfectionnées. Les saveurs aigres-douces, sucrées salées et autres caractéristiques de la gastronomie chinoise ont eu le temps d’être mises à l’essai et perfectionnés. De plus, la Chine étant ouvert aux autres pays, elle a eu le temps d’intégré et de tester les saveurs venues d’ailleurs.

Une diversification au maximum

Que ce soit les ingrédients, la cuisson, la façon de cuisiner (coupe et découpe), la  gastronomie chinoise intègre des centaines, voire des milliers de diversifications qui rendent sa cuisine unique et qui donne des multitudes de saveurs à ses plats.

On évalue actuellement la cuisine chinoise à quelque 60.000 recettes, voire plus. En effet, avec tout ce que les Chinois cuisinent, ce chiffre ne semble pas si dérisoire. En comptant les quelques centaines de poissons, les deux cents sortes de champignons, la centaine d’espèces animales, les quelques centaines d’espèces de légumes et de cucurbitacée utilisés pour cuisiner, et ceci en rajoutant les influences étrangères et locales (apport d’épices et autres ingrédients comme le vin), on en arrive à ce chiffre astronomique. De plus, avec un vaste territoire comme la chine, chaque région développe ses propres spécialités, avec leurs variantes.

Pour la cuisson aussi, les cuisiniers chinois sont adeptes d’au moins une dizaine de sorte de méthode.

Une sophistication et un gout de la perfection extrême

Les saveurs de la gastronomie chinoise sont aussi palpables et mesurables aux méthodes choisies pour cuisiner, ainsi qu’aux gouts des cuisiniers de tout peaufiné.

En effet, une dizaine au moins de façon de cuire existe dans la cuisine chinoise. En passant par la cuisson à l’étouffée, la cuisson par vapeur, la friture, le fumage, etc. … et même le degré de cuisson et la force du feu proposent au moins une dizaine de variante. Les cuisiniers chinois sont perfectionnistes au plus haut point.

Même la manière de couper et de découper les viandes et légumes montrent leurs soucis des détails. S’atteler à la cuisine chinoise n’est donc pas une mince affaire, mais les saveurs sont si uniques que le jeu en vaux la chandelle.

La cuisine malaisienne aux multiples influences
France : une suprématie gastronomique incontestable et une variété de terroirs incroyable